Existe-t-il  des boomerangs pour droitiers ou gauchers ?

Oui, car ils ne tournent pas dans le même sens en fonction de la main qu’on l’utilise. Le boomerang est conçu comme une aile d'avion, donc son profil sera différent suivant le sens de rotation. Bord d’attaque d’un côté et bord de fuite de l’autre. À noter que mon modèle ambidextre est le seul de toute ma collection à pouvoir être utilisé par des gauchers et des droitiers si c’était le cas dans une famille par exemple.


Quel est l’âge minimum pour cette activité ?

Je la recommande à partir de 9 ans car c’est un exercice de patience, de dextérité manuelle, et surtout de coordination. Il faut respecter cet âge si vous voulez le prêter autour de vous. Comme tout les sports, c’est la pratique dans de bonnes conditions qui fera le reste !


Le boomerang peut-il casser ?


Comme toute matière, rien n’est incassable, il faudra éviter de le tordre et de le plier et bien évidemment de respecter les conditions d’utilisation qui sont liées à ce sport (terrain de jeux, obstacles etc....). Si on y fait attention, le boomerang aura une duré de vie très longue. On peut le placer sur un mur à la verticale pour décorer votre intérieur. Il peut bien sûr aller dans l’eau et le contreplaqué flotte. Il s’utilise donc même sur des terrains enneigés.


Le boomerang est-il dangereux ?

Malheureusement, les mythes et légendes sur cet objet ont la vie dure même de nos jours. La pratique d’un sport quelqu’il soit peut s’avérer difficile et hasardeuse, mais le boomerang est un jeux d’adresse inoffensif, pas un sport extrême. Mes boomerangs pèsent aux alentours de 40 grammes, comparé au frisbie qui lui pèse environ 175 grammes, une balle de tennis qui fait 50 grammes, un ballon de football 400 grammes et qui vont tous à des vitesses beaucoup plus importantes, vous comprendrez donc que l’on a une mauvaise perception d’un objet dont on ne connaît pas véritablement le fonctionnement. La matière n’y est pour rien, c’est l’inertie initiée par le lancer qui fera la différence dans tous ces équipement utilisés. Le bons sens comme toutes activités sportives est de rigueur. Un lanceur à chaque fois, et chacun son tour en file indienne, ce sont aussi nos règles en compétition !


Quel est le type de terrain idéal pour pratiquer le boomerang ?

Toute surface gazonnée ou en sable, (pas de béton ou surface dure), d’une grandeur équivalente à un petit terrain de football, en règle générale, le double de distance autour de vous par rapport à la distance propre de votre boomerang. Éviter bien évidemment, les poteaux, les arbres et tout autre obstacle sur ce terrain.

Le boomerang est-il difficile à lancer ?

C’est un objet léger qui ne demande qu’un coup sec du poignet pour tourner sur lui-même. La force n’est pas nécessaire. Donc, comme tout jeu d’adresse, les premiers jets seront aléatoires et plus vous sentirez l’objet et le vent, que vous aurez compris le positionnement, les angles à respecter, naturellement, les lancers seront plus précis. En moyenne, en à peine une heure, vous aurez raisonnablement compris les bases de ce sport. Il n’y a pas de secret et comme tout les sports, la pratique est de rigueur si on veut progresser.